S’équiper pour l’hiver, combien ça coûte ?

Si vous avez les moyens, et envie d’investir dans un manteau d’hiver, ça peut vite monter très haut. Il suffit d’aller faire un tour sur le site de Kanuk pour s’en rendre compte. La marque montréalaise propose des vêtements d’hiver de très bonne qualité, fabriqués sur place, mais il faut être prêt à y mettre le prix.

Vous trouverez bien sûr moins cher que Kanuk, mais si c’est votre premier hiver au Canada, et peut-être le dernier, mieux vaut faire un tour à l’Aubainerie sur l’Avenue du Mont-Royal. Le magasin ne paye pas de mine au premier abord, mais vous y trouverez des manteaux tout à fait corrects allant jusqu’à -30°C ou -40°C pour environ 100 dollars. Ils ont aussi des chaussures. Un peu moins de choix, mais si vous n’êtes pas très regardants sur le style, vous trouverez facilement une paire de bottes fourrées à moins de 100 dollars.

Une alternative pour les chaussures : les bottes en caoutchouc fourrées de la marque suédoise Tretorn à moins de 100 dollars. Bien pratiques car elles sont imperméables et ne nécessitent aucun entretien.

Vous voilà parés pour l’hiver ! Peut-être pas pour de longues randonnées dans la neige à -40°C, mais en ville, ça devrait faire l’affaire. Ne manquent plus que les gants, l’écharpe et le bonnet. Mais ce n’est pas ça qui devrait vous ruiner…

L’Aubainerie – 1490, Avenue du Mont-Royal Est Montréal

Pour les contrôleurs de gestion…

Ici « contrôleur de gestion » correspond à « analyste financier ».

Il y a aussi des « contrôleurs » (tout court), mais ils sont souvent un peu plus haut dans la hiérarchie et plus en lien avec la comptabilité.

Des offres pour des postes d’analystes financier, il y en a. Mais ils demandent souvent des titres comptables (CA, CGA, CMA) qui s’obtiennent seulement au Canada…

Faire jouer le réseau pour que votre CV ne se retrouve pas tout en bas de la pile, avec votre diplôme qui ne vaut plus rien et votre statut de PVT.

Ou contacter des agences de placement.

Pour le salaire, au moins 50K$ brut annuel si vous avez déjà une expérience significative en contrôle de gestion. Difficile d’avoir beaucoup plus sans 1ère expérience au Canada, sans les titres comptables requis et avec un visa temporaire…

Chercher un travail

Le réseau est très important ici : il ne faut surtout pas hésiter à envoyer son CV à tous vos contacts, qui l’enverront à leur tour à leurs contacts, et ainsi de suite. Il ne vous reste plus qu’à attendre… (même si c’est un peu exagéré, c’est pas non plus très loin de la réalité).

Vous pouvez aussi passer par les agences de placement, elles se chargeront de vous recommander auprès des employeurs, surtout si vous n’avez pas de 1ère expérience au Canada.

N’hésitez pas à commencer par du bénévolat, par de l’intérim ou autre, n’importe quoi, tant que c’est au Canada ! Les employeurs auprès desquels vous postulez seront plus confiants si vous avez déjà travaillez ici. Et ils pourront plus facilement vérifier vos références.

N’oubliez pas non plus de faire un tour à l’OFII à votre arrivée. Vous pourrez rencontrer gratuitement un conseiller pour vous aider dans vos démarches et refaire votre CV. Ils proposent aussi régulièrement des ateliers et des conférences pour aider les immigrants français sur leur recherche d’emploi.

Adapter son CV

Quelques conseils pour adapter son CV au modèle québecois.

Le CV peut s’étaler sur 2 pages, ça ne pose pas de problème ici.

Tout élément discriminant (âge, sexe, nationalité, religion, photo) est strictement interdit.

Profil

Il est important de commencer par un paragraphe « profil » qui résume votre objectif, vos compétences et vos points forts.

Inclure dans cette partie vos compétences linguistiques et informatiques.

Si vous êtes bilingue français / anglais, le mettre en avant.

Expérience professionnelle

Privilégier les verbes à l’infinitif.

Attention au vocabulaire, consulter les offres d’emploi de votre secteur pour voir les termes utilisés ici. Pas d’anglicisme.

Ne pas oublier les accents sur les majuscules (É, Ç etc.), c’est considéré comme une faute d’orthographe sinon.

Formation

Préciser les correspondances pour chacun de vos diplômes.

Le bac correspond à un DEC préuniversitaire.

Bénévolat et centres d’intérêt

Mettre en avant toute activité bénévole, c’est très valorisé ici.

S’équiper en électroménager

Tout est au format XXL ici, à commencer par le poêle, qui est une grande cuisinière avec un four & 4 plaques.

Il vous faudra aussi une laveuse et une sécheuse (indispensable l’hiver). Dans les immeubles, elles sont très souvent communes. Mais si ce n’est pas le cas, pas de problème de place ; en général, une buanderie est prévue, avec de la place pour les deux appareils.

Attention à la laveuse, c’est très souvent un lave-linge à chargement par le haut, qui abîme bien le linge (le lave-linge a chargement frontal est beaucoup moins répandu & bien plus cher). Mais vous n’aurez probablement pas le choix… il vous faudra faire avec !

Si l’appartement n’est pas du tout équipé, il est recommandé de tout acheter d’occasion dans des magasins d’électroménager usagés, d’autant plus que la livraison est incluse et les appareils garantis un an. Il faut compter environ 1000$ pour le frigo/congélo, le poêle, la laveuse et la sécheuse.

Impossible (ou très difficile) de trouver un petit frigo, une ou deux plaques électriques, un petit four etc. Tentez Canadian Tire, mais ça ne vous reviendra pas moins cher au final et de toute façon, il vous faudra bien combler le grand espace laissé pour le poêle dans toutes les cuisines ici !

12