Mont-Tremblant en basse saison

Situé dans les Laurentides, à environ 2h de Montréal, la région de Mont-Tremblant est une destination très touristique, appréciée en toute saison. A l’automne pour ses couleurs, à l’hiver pour ses pistes de ski et au retour des beaux jours pour toutes ses activités de plein air.

Comme on regrettait de ne pas y être allés à l’automne pour y admirer les couleurs des arbres, on n’a pas attendu bien longtemps avant de nous y rendre une fois le printemps installé, au début du mois de mai. Pas de chance, c’est à peu près la seule période de l’année où il n’y a plus rien à faire là-bas. Et en plus, il s’est mis à pleuvoir !

Que faire à Mont-Tremblant quand il est trop tard pour les sports d’hiver et encore trop tôt pour les activités de plein air ? De la marche ! Heureusement, les sentiers dans le Parc National de Mont-Tremblant étaient ouverts.

Ne pas manquer la vue depuis le belvédère de La Corniche :

Faire aussi un tour à la station de Mont-Tremblant, un village un peu en carton-pâte, mais qui en basse saison, vidé de tous ses touristes, devient bien agréable (mis à part la musique qui tourne en boucle dans les hauts-parleurs du village, insupportable…).

Tout n’est pas ouvert, une partie des restaurants, bars & boutiques profite de ce moment de répit pour fermer.

Station Mont TremblantPlus de photos ici.

La cabane à sucre

Cabane à sucre - Domaine de MagalineLa cabane à sucre est un incontournable ici ! Tant pour les Québécois que pour les touristes. Située au sein de l’érablière, tout le monde s’y précipite à la fin de l’hiver pour y déguster un repas traditionnel, arrosé de sirop d’érable, dans une atmosphère chaleureuse.

Il y en a un peu partout, mais il faut faire attention, car elles ne sont ouvertes que sur une courte période (mars-avril), appelée le « temps des sucres », quand se fabrique le sirop d’érable .

Sur l’initiative d’Hélène, direction le Domaine de Magaline, à environ 1h de route de Montréal. Une cabane à sucre authentique, datant des années 30. Ambiance western, musique country. Et moi qui m’attendait à un repas gras et lourd, j’avoue m’être régalée !

Fèves au lard, soupe aux pois, oreilles de crisse, salade de chou, jambon, omelette, saucisses, pommes de terre et j’en passe. Un repas copieux au goût d’érable, où tout est à volonté. S’ensuit des desserts typiques, comme la tarte au sucre et le pouding chômeur. Et pour terminer bien sûr, la tire sur la neige.

Repas traditionnel de la cabane à sucre - Domaine de MagalinePlus de photos ici.

Domaine de Magaline - 7091 Montée Villeneuve, St-Augustin de Mirabel

La cueillette de pommes

C’est le moment d’aller cueillir des pommes dans l’un des nombreux vergers ouverts au public ! Il y en a un peu partout autour de Montréal. On a testé les vergers de Denis Charbonneau au Mont-Saint-Grégoire (à 45 minutes de Montréal en voiture).

Il faut acheter son sac à l’entrée (8$ pour un sac d’une trentaine de pommes) et ensuite, direction les vergers, qui s’étendent à perte de vue.

Très agréable de se balader au milieu des rangées de pommiers et de cueillir soi-même ses pommes. ll y en a de toutes les sortes, vous avez même le droit de les goûter pour faire votre choix !

Attention aux moustiques par contre… S’ils se font rares dans Montréal, ils attaquent très vite en dehors.

Plus de photos ici.

Vergers Denis Charbonneau