S’équiper pour l’hiver, combien ça coûte ?

Si vous avez les moyens, et envie d’investir dans un manteau d’hiver, ça peut vite monter très haut. Il suffit d’aller faire un tour sur le site de Kanuk pour s’en rendre compte. La marque montréalaise propose des vêtements d’hiver de très bonne qualité, fabriqués sur place, mais il faut être prêt à y mettre le prix.

Vous trouverez bien sûr moins cher que Kanuk, mais si c’est votre premier hiver au Canada, et peut-être le dernier, mieux vaut faire un tour à l’Aubainerie sur l’Avenue du Mont-Royal. Le magasin ne paye pas de mine au premier abord, mais vous y trouverez des manteaux tout à fait corrects allant jusqu’à -30°C ou -40°C pour environ 100 dollars. Ils ont aussi des chaussures. Un peu moins de choix, mais si vous n’êtes pas très regardants sur le style, vous trouverez facilement une paire de bottes fourrées à moins de 100 dollars.

Une alternative pour les chaussures : les bottes en caoutchouc fourrées de la marque suédoise Tretorn à moins de 100 dollars. Bien pratiques car elles sont imperméables et ne nécessitent aucun entretien.

Vous voilà parés pour l’hiver ! Peut-être pas pour de longues randonnées dans la neige à -40°C, mais en ville, ça devrait faire l’affaire. Ne manquent plus que les gants, l’écharpe et le bonnet. Mais ce n’est pas ça qui devrait vous ruiner…

L’Aubainerie – 1490, Avenue du Mont-Royal Est Montréal

S’équiper en électroménager

Tout est au format XXL ici, à commencer par le poêle, qui est une grande cuisinière avec un four & 4 plaques.

Il vous faudra aussi une laveuse et une sécheuse (indispensable l’hiver). Dans les immeubles, elles sont très souvent communes. Mais si ce n’est pas le cas, pas de problème de place ; en général, une buanderie est prévue, avec de la place pour les deux appareils.

Attention à la laveuse, c’est très souvent un lave-linge à chargement par le haut, qui abîme bien le linge (le lave-linge a chargement frontal est beaucoup moins répandu & bien plus cher). Mais vous n’aurez probablement pas le choix… il vous faudra faire avec !

Si l’appartement n’est pas du tout équipé, il est recommandé de tout acheter d’occasion dans des magasins d’électroménager usagés, d’autant plus que la livraison est incluse et les appareils garantis un an. Il faut compter environ 1000$ pour le frigo/congélo, le poêle, la laveuse et la sécheuse.

Impossible (ou très difficile) de trouver un petit frigo, une ou deux plaques électriques, un petit four etc. Tentez Canadian Tire, mais ça ne vous reviendra pas moins cher au final et de toute façon, il vous faudra bien combler le grand espace laissé pour le poêle dans toutes les cuisines ici !

Louer un appartement

Il est très facile de louer un appartement à Montréal !

Même si vous venez d’arriver, sans travail ni rien.

Pas de caution (c’est illégal), pas de frais d’agence (c’est le propriétaire lui-même qui s’occupe de la location).

Où chercher ?

Sur Internet. Le plus simple est de passer par kijiji : plein plein d’offres, et une fois qu’on sait à peu près vers où on veut habiter, il suffit de faire régulièrement une recherche par mot clé (le nom d’un quartier, d’un métro, d’un parc…) et de regarder les dernières offres parues. Très efficace !

Autrement, se balader dans les rues et regarder les panneaux « à louer », très courant ici et il peut y avoir de bonnes surprises.

Quand chercher ?

Le 1er juillet, jour de la fête nationale du Canada, est aussi (et surtout) la fête du déménagement pour les Québecois !

La plupart des baux sont d’une durée d’un an, du 1er juillet au 30 juin. Ce qui fait que les Québécois (qui ont l’habitude de déménager très régulièrement) profitent de ce jour férié pour faire leurs cartons et tout déménager.

Il vaut donc mieux arriver un peu avant…

Si vous arrivez juste après le 1er juillet : comme les propriétaires font souvent des rénovations une fois le locataire parti, des appartements libérés le 30 juin ne sont disponibles que quelques jours, voir quelques semaines après, vous pourrez en profiter.

Si vous arrivez encore après, il y aura certainement moins de choix, mais vous trouverez aussi !

Signer le bail

Avant de signer le bail, le propriétaire fait souvent une enquête de crédit sur le futur locataire (pour vérifier qu’il est en mesure de payer le loyer).

En tant que français, c’est impossible. Au propriétaire de juger s’il vous fait confiance ou pas. Et il fait facilement confiance si vous lui faîtes bonne impression.

Par contre, il vous demandera peut être de payer le dernier mois de loyer à l’avance (voir plus, mais là c’est abusé…) et de lui donner 12 chèques postdatés, qu’il encaissera au début de chaque mois (c’est courant ici, ne pas s’en inquiéter, au pire il est toujours possible d’annuler les chèques s’il y a un problème).

Résilier le bail

Si jamais vous devez quitter l’appartement avant le terme du bail, deux solutions : le sous-louer (c’est légal) ou céder le bail (sous réserve de l’accord du propriétaire, qui n’a pas le droit de refuser sans motifs sérieux).

Site de la régie du logement